Introduction

Pour continuer de faire progresser l’axe recherche, le Consortium national de formation en santé (CNFS) joue un rôle de facilitation, de concertation et de soutien auprès des chercheurs institutionnels, cliniques et communautaires dans différents secteurs de la santé partout au Canada.

 

Depuis les dernières années à l’Université de Moncton, de nombreuses équipes multidisciplinaires de recherche ont été formées et plusieurs activités de recherche ont permis de créer des partenariats avec des professionnels du milieu (médecins et infirmières des régies et centres de santé), professeurs collaborateurs de l’Université de Moncton et chercheurs d'autres universités au pays et ailleurs. Pour plusieurs équipes de recherche, les fonds CNFS ont servi de levier afin d’obtenir d’autres subventions provenant de divers instituts de recherche. De plus, plusieurs projets ont généré de nombreuses publications et communications, des conférences, colloques et autres.

 

Au cours de la Phase V (2018-2023), les activités de l'axe recherche du CNFS - Volet Université de Moncton continueront d’être menées par la Chaire de recherche en santé CNFS - Université de Moncton sur le vieillissement des populations. Suzanne Dupuis-Blanchard, professeure à l'École de science infirmière, est la titulaire de cette chaire de recherche.

 

La thématique principale du programme de recherche pour cette chaire est le maintien à domicile des personnes âgées vivant dans les communautés francophones en situation minoritaire. On estime que d'ici 2050, plus de 25 % de la population mondiale sera âgée de 60 ans et plus, à l’exception de l’Afrique (ONU[1]). Au Canada, pour la première fois dans l’histoire du recensement, le groupe de personnes âgées est plus nombreux que celui des jeunes et un Canadien sur quatre sera âgé de 65 ans et plus à partir de 2031 (Statistique Canada, 2017[2]). Dans les provinces de l'Atlantique, le vieillissement de la population se fait constater plus rapidement et la proportion d'aînés est encore plus élevée parmi les francophones vivant en milieu sociolinguistique minoritaire. En fait, au Canada les communautés francophones en situation minoritaire se retrouvent en grand nombre au Nouveau-Brunswick (31,8%[3]) et, dans bien des cas, elles sont confrontées à des difficultés à obtenir des services dans leur langue (Statistique Canada, 2017).

 

Le sujet des soins de santé aux personnes âgées est d'une grande actualité au Nouveau-Brunswick. Cette réalité engendre un profond questionnement quant au système de santé, aux services de soutien et aux soins de longue durée. Pour maintes raisons, le courant de la réalité encourage le vieillissement dans la communauté par le maintien à domicile. Il s'agit d'une option de soins de longue durée qui devient rapidement une dimension sociétale majeure. D'une complexité énorme, les dimensions du maintien à domicile passent du domicile, à la communauté, aux politiques sociales.

 

 

Objectifs spécifiques

 

Le programme de recherche vise à approfondir les connaissances reliées au maintien à domicile des personnes âgées vivant dans les communautés francophones en situation minoritaire, à intervenir pour la mise en place de stratégies pour permettre aux personnes âgées de demeurer à domicile et à contribuer à créer/maintenir une synergie de recherche dans le domaine du vieillissement des communautés francophones en situation minoritaire. Ces objectifs se réaliseront auprès :

 

  • Des personnes âgées qui demeurent à domicile ainsi que leur famille
  • De la communauté environnante
  • Des partenaires collaborateurs, tels que les associations, les organismes et l'État

 

 

Chaire de recherche en santé CNFS - Université de Moncton sur le vieillissement des populations

École de science infirmière

Université de Moncton

18, avenue Antonine-Maillet

Moncton, NB  E1A 3E9

Téléphone: (506) 858-4673

Télécopieur: (506) 858-4017

Courriel: suzanne.dupuis-blanchard@umoncton.ca

Site web: http://professeure.umoncton.ca/umcm-dupuis_blanchard_suzanne/

 

[1] http://www.un.org/fr/sections/issues-depth/ageing/

[3] Français comme première langue officielle parlée